facebook twitter youtube
Recherche sur le site
Accueil > Actualité > Budget de l’Etat 2017 : 2 036 milliards en recettes, 2 455 en dépenses, 418 (...)

Budget de l’Etat 2017 : 2 036 milliards en recettes, 2 455 en dépenses, 418 recherchés

vendredi 16 décembre 2016, par Pascal YE

Les députés ont adopté ce jeudi 15 décembre 2016, à 78 voix pour, 37 abstentions, 10 voix contre, le projet de loi de finances gestion 2017 de l’Etat. Il se chiffre en recettes à 2 036 301 664 000 FCFA et en dépenses à 2 455 193 114 000 FCFA. Il se dégage un déficit de 418 891 450 000 FCFA.

Débutés le mercredi 14 décembre 2016, les débats sur le projet de loi de finances 2017 de l’Etat se sont achevés ce jeudi. Les députés dans leur majorité ont donné leur aval au gouvernement pour mettre en œuvre les activités prévues pour 2017.
Sur 125 députés, 78 ont voté pour, 37 dont ceux du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC) se sont abstenus et 10, ceux du Congrès pour le développement et le progrès (CDP) ont voté contre. A l’issue de deux jours de débats souvent houleux, le projet de loi a donc fini par être adopté. En recettes, il se chiffre à 2 036 301 664 000 FCFA et en dépenses à 2 455 193 114 000 FCFA. Il se dégage un déficit de 418 891 450 000 FCFA. « Ce budget est ambitieux. En ce sens qu’il met l’accent sur les investissements à réaliser », a indiqué Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale.

Des prévisions audacieuses

En effet, 52, 01% du budget soit environ 1 277 016 582 000 FCFA sont consacrés aux investissements. « Dans l’histoire du Burkina, le budget n’a pas alloué autant de fonds pour les investissements. Habituellement les prévisions n’ont jamais dépassé 500 milliards de francs CFA », a ajouté Salifou Diallo.

Dans le domaine de l’éducation, plusieurs milliards de francs CFA sont également prévus pour les structures en charge du secteur. Ces fonds serviront à la construction de 73 établissements préscolaires, de 70 nouveaux collèges d’enseignement post primaire, de 10 centres de formation technique et professionnelle, de trois lycées professionnels, de 64 nouveaux lycées, de trois lycées techniques régionaux, la normalisation de 1 450 écoles à trois classes et la construction en matériaux définitifs de 160 écoles sous paillotes.

Pour la santé, ce sont 123 367 696 000 FCFA et 76 529 999 000 francs CFA qui sont votés pour respectivement la politique d’accès des populations aux services de santé et la qualité des prestations de ces services. Comme réalisations, il est prévu entre autres la construction de quatre Centres de santé et de promotion sociale, d’un centre de médecine traditionnelle et de soins intégrés.

Lutte contre le chômage

Pour lutter contre le chômage, le gouvernement entend créer 50 000 emplois productifs, former 1 111 volontaires, 1 800 stagiaires en entrepreneuriat. Aussi 30 centres provinciaux de formation et cinq centres polyvalents seront construits. La couverture de 12 métiers des centres de formation professionnelle par la certification, le renforcement de 5 000 acteurs de l’économie informelle, la dotation de 1 400 kits d’installation et le financement de 1 045 promoteurs à travers différents fonds d’appui à la création de l’emploi sont inscrits dans les prévisions du gouvernement.

D’autres secteurs tels ceux de l’eau potable et de l’assainissement, de l’énergie et des infrastructures sont également pris en compte dans le budget 2017 du gouvernement.

Au total 2 455 193 114 000 FCFA sont actuellement recherchés par le gouvernement. Selon le Ministre de l’Economie, des finances et du développement, Rosine Sori Coulibaly, près de 1 438 265 000 000 FCFA seront fournis pour les recettes propres. Pour cela, les directions générales des impôts et de la douane sont mises à contribution.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Répondre à cet article