facebook twitter youtube
Recherche sur le site
Accueil > Actualité > Problématique de l’emploi de la jeunesse : Les recommandations du groupe (...)

Problématique de l’emploi de la jeunesse : Les recommandations du groupe parlementaire MPP

vendredi 7 octobre 2016, par Pascal YE

Les élus nationaux du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ont tenu leurs 2e journées parlementaires de l’année, du 21 au 24 septembre 2016 à Léo, dans la province de la Sissili. A l’issue de leurs travaux, les députés du parti au pouvoir ont fait des recommandations à l’endroit du gouvernement, en vue de résorber le chômage des jeunes. Selon les participants, les objectifs de la rencontre ont été pleinement atteints.

Après trois jours d’intenses activités, les députés du groupe parlementaire MPP dressent un bilan positif. Faut-il le rappeler, ces journées parlementaires se sont tenues sous le thème : « la problématique de l’emploi au Burkina Faso, enjeux et perspectives. Quelle contribution du groupe parlementaire MPP ? ». Un thème dont la pertinence et l’actualité ont été saluées par tous les intervenants, aussi bien de la majorité que de l’opposition politique. Cinq communications ont été présentées au cours de cette rencontre.

En plus du thème principal, des communications ont été faites sur le budget, le système éducatif burkinabè. L’un des temps forts a été la communication sur Plan national de développement économique et social (PNDES) animée par le premier ministre, Paul Kaba Thiéba. « Le PNDES n’est rien d’autre que la traduction concrète du programme quinquennal du Président démocratiquement élu, son Excellence Roch Marc Christian KABORE, qui réserve une large place à la création d’emplois », a rappelé le président du groupe parlementaire MPP, Alassane Bala Sakandé, lors de la cérémonie de clôture.

A l’issue de leurs travaux, les députés du groupe parlementaire MPP ont formulé des recommandations à l’endroit de l’exécutif pour trouver des solutions à l’épineuse question de l’emploi de la jeunesse burkinabè. Ainsi, ils recommandent au gouvernement :

-  l’activation à grande échelle des travaux à haute intensité de main d’œuvre pour accroitre l’offre d’emploi au profit des couches défavorisées ;

-  la dynamisation et l’opérationnalisation des fonds alloués à la promotion de l’emploi des femmes et des jeunes ;

-  l’ouverture de négociations avec les entreprises privées pour faciliter l’accès des apprenants et des sortants de nos instituts et écoles de formations aux stages et aux emplois ;

-  la relecture du code du travail en vue de garantir des emplois stables et pérennes.

Plus spécifiquement, les députés du groupe parlementaire MPP recommandent aux ministères en charge de l’éducation, l’accélération de la mise en œuvre de la politique éducative déclinée dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Car, précisent-ils, « la valorisation du capital humain que le Président du Faso appelle de tous ses vœux, passe par un système éducatif en parfaite adéquation avec le marché du travail et les réalités socio-économiques de notre pays ». Ce qui n’est pas le cas actuellement, à les entendre.

La deuxième session ordinaire de l’année 2016 de l’Assemblée nationale s’ouvre le mercredi 28 septembre. Et, les députés MPP disent repartir de Léo bien outillés et bien préparés pour entamer cette session qui sera très studieuse.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Répondre à cet article