facebook twitter youtube
Recherche sur le site
Accueil > Actualité > Assemblée nationale : vingt quatre députés suppléants valident leur (...)

Assemblée nationale : vingt quatre députés suppléants valident leur mandat

vendredi 22 janvier 2021, par Jacques

La VIIIe législature continue son chemin. Après son ouverture le 28 décembre 2020 et la validation des mandats des 127 élus nationaux des législatives du 22 novembre 2020, c’est le tour des suppléants de prendre place à l’hémicycle. Leur mandat a été validé ce 22 janvier 2021 au cours d’une plénière.

Sous la présidence de Bala Sakandé, 24 députés suppléants, vêtus des écharpes aux couleurs nationales, ont pris leur siège au parlement. Ils siègent désormais comme parlementaires de la VIIIe législature. On enregistre dix suppléantes et quatorze suppléants.

Ainsi, la VIIIe législature enregistre au total dix neuf femmes. Ce qui fait au total 15% de femmes au parlement burkinabè sur les 127 élus nationaux.
On se souvient encore que la VIIe législature avait débuté le 30 décembre 2015 avec 13 femmes pour finir avec dix huit à la fin de la mandature, le 23 décembre 2020.

Les suppléants remplacent 24 élus titulaires qui ont décidé de céder leurs sièges pour deux raisons. Primo, dix huit députés ont rejoint le gouvernement comme ministres. Secundo, six députés têtes de liste sont démissionnaires pour incompatibilité de leurs fonctions avec leurs responsabilités parlementaires.
Il faut retenir que le doyen d’âge (plus âgé à l’état civil) de la VIIIe législature est le député Kourboundo Réné Lompo, et deux plus jeunes, qui sont Issouf Nikiéma et Seydou Mohamed Koné (plus jeunes à l’état civil).

E.K.S
Lefaso.net

info portfolio

Répondre à cet article