facebook twitter youtube
Recherche sur le site
Accueil > Actualité > Santé : Alassane Bala Sakandé encourage les agents du CHU Yalgado Ouédraogo (...)

Santé : Alassane Bala Sakandé encourage les agents du CHU Yalgado Ouédraogo et du CNTS

mercredi 24 juillet 2019, par Jacques

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, était dans les locaux du Centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo (CHU-YO) et du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), ce mercredi 24 juillet 2019. Cette sortie terrain a pour but de toucher du doigt les réalités de ces deux structures.

« Je suis venus vous saluer (…), vous encourager et comprendre comment vous travaillez (…). Je sais qu’ils sont nombreux, les Burkinabè qui ne savent pas exactement ce que vous faites, alors que vous faites un travail exemplaire pour toute la nation », a déclaré Alassane Bala Sakandé devant l’administration du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), après avoir rappelé qu’il fut, dans un passé proche, « patron d’une cérémonie initiée par ledit centre ».

Le président de l’Assemblée nationale a visité les locaux du CNTS, les banques de sang, avant de s’entretenir avec les responsables de la structure. Ces derniers ont exprimé leurs difficultés, notamment « le manque de banques de sang, l’absence de volontaires donneurs, etc. ». Alassane Bala Sakandé a promis d’organiser des campagnes de collecte de sang au profit du CNTS, en collaboration avec tous les parlementaires.

Mais bien avant, il a touché du doigt l’état de fonctionnement du Centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo (CHU-YO), notamment l’Unité d’hémodialyse et la pédiatrie. Il a dit être venu apporter du réconfort aux patients, mais aussi exprimer le soutien du parlement aux agents de santé.

Constatant l’état vétuste de certains équipements, le président du parlement a promis que « l’Assemblée nationale, avec l’année budgétaire qui s’annonce, mettra tout en œuvre afin qu’un accompagnement puisse être fait ». Dr Gérard Coulibaly, responsable de l’Unité d’hémodialyse, a expliqué que son unité vit « des difficultés énormes, malgré le soutien des autorités ». Il en appelle donc à l’appui de bonnes volontés, « afin que les patients puissent être traités convenablement ».

Alassane Bala Sakandé n’a pas manqué d’évoquer la grève des agents de santé. À ce sujet, il a déclaré que « la vie n’est pas récupérable (…). Je peux vous assurer que ce sont les pauvres qui viennent se soigner ici ; ceux qui ont les moyens prennent l’avion et partent se soigner ailleurs ». Il a donc exhorté les agents de santé à plus de diligence dans leur responsabilité de « sauver les vies ».

E.K.S.
Lefaso.net

Répondre à cet article